Brochets à la mouche.

Surement la dernière sortie au brochet de la saison avant la fermeture à la fin du mois de janvier dans des conditions extrèmes compte tenu du débit de la Dordogne : environ 300 m3/s suite à une éclusée monstrueuse.

Mais il nous en faut plus pour nous décourager.

Broch

Traversée périlleuse sur le pontoon mais avec gilet de sauvetage quand même. Sitôt arrivés, sitôt pendus. Stef ouvre les hostilités.

Brochets

Brochets

Brochets

Un peu plus tard, se sera à mon tour de ferrer mon premier brochet de la journée. les attaques sont franches et comme il y a du courant, les poissons se ferrent tout seuls. C’est un superbe poisson bien marbré qui repartira dans un bel élan.

Brochets

Brochets

Un deuxième attaquera un piker’s point jaune monté lors de la soirée montage de gobages.com lors d’une animation en statique derrière le pontoon. Il nageait sous environ 50 cm d’eau alors que la profondeur était de 1.50 m à peu près. Les brochets n’hésitent pas à se déplacer et à monter dans la couche d’eau pour attaquer.

Brochets

Brochets

Le dernier de la journée sera pris sous environ deux mètres d’eau dans un remous prometteurs. Même si ces postes sont difficiles à prospecter, la mouche y a tout de même de bonnes chances de succès.

Brochets

Je n’ai ressenti la touche qu’après avoir vu ma soie partir vers le bord.

Brochets

Brochets

Cette superbe femelle repartira dans les eaux froides de la Dordogne. En espérant qu’elle pourra frayer dans de bonnes conditions et nous faire de nombreux petits brochetons.

Pour les brochets aussi, relâchez vos rêves.

Fred

16 commentaires.

  1. je souhaite apprendre la technique de pêche à la mouche pour le brochet,
    la méthode de lancement du leurre, la saison propice, etc… merci

  2. Bonjour
    Je serai intéresser par le montage de tamouche à brochet d’imitation d’ablette si cela n’est pas un secret . Tout en te remerciant.
    alain

  3. Salut Eric,
    on cherche les brochets dans les parties calmes, les embouchures, les remous, les bras morts. Le fait que le débit soit élevé les concentre.
    Ainsi, on pêche en soie flottante ou en intermédiaire.

  4. Bonsoir Fred,
    Superbes photos comme d’habitude!!!
    Mais comment faites vous pour prendre des brochets a la mouche dans une riviere a 300 m3 seconde?
    Soies ultra ultra plongeante j’imagine?
    A+
    Eric

  5. Ces poissons sont encore des petits spécimens. Ils font entre 55 et 70 cm . Mais nous ne désespérons pas de tomber sur un monstre car il s’en prend régulièrement au vif là où nous pêchons.
    Il est possible de pêcher du bord mais les places dégagées pour fouetter étant rares, une embarcation est un plus. Surtout en cette période où la pêche en guéant est interdite.

  6. bravo,
    ils font quelle taille à peu près? (pas forcément facile à voir sur les photos)
    à ton avis les brochets de la dordogne se nourissent plutot de poissons blancs ou plutot de salmonidés
    encore bravo
    philippe

  7. magnifiques photos fred et superbe sortie
    promis,l’an prochain je suis des votres surtout avec le beau cadeau que vient de me faire stef@!
    Ca fait vraiment envie
    A+,jlk

  8. Salut Laurent,
    je ne sais pas si c’est à nous de décider si ces brochets sont à leur place. Ils vivent là, la Dordogne est en deuxième catégorie, il y a des brochets, des sandres, des perches, des cormorans, des loutres…
    On les pêche, ils nous donnent du plaisir, on les relâche. Et ils ne mangent pas forcement des truites ou des ombres. Il y a plein de poissons blancs dans la Dordogne aussi.
    Et puis traverser la rivière avec une poubelle de 100 litres à moitié pleine d’eau et de brochets, je ne le sens pas trop 😉

  9. J’aime beaucoups la façon que tu joue avec les couleurs . La diagonnale du broc suspendu est top!
    Comment ne pas être fan!?
    @+

  10. trés belles photos Fred,ils ont vraiment de belles couleurs ces brochets de la Dordogne…..
    Elle marche pas trop mal ma ptite mouche alors….. 😉
    Ciao.

  11. Encore une fois une super pêche illustrée par de superbes images.
    A 300 cubes il fallait oser la traversée…
    Bravo et merci de nous faire partager tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *