La Dordogne en crue à Argentat.

La Dordogne est une rivière dont le débit est régulé par d’immenses barrages capables de stocker un milliard de m3 en amont d’Argentat. Ces réservoirs régulent donc le cours de la rivière et retiennent les crues notamment celles de moyenne importance. Bilan, les fonds de la rivière ne sont que très rarement remaniés.

Mais cette année, il a beaucoup plu. Si bien que les barrages sont pleins et que l’eau passe par dessus provoquant une crue assez importante.

La dordogne en crue

Aujourd’hui, je suis donc allé voir les paysages de cette vallée qui est si rarement concernée par un épisode de crue. En ce samedi après-midi, la Dordogne turbine à son maximum et c’est surtout la Maronne qui est en crue. Environ 190 m3/s plus les 500 m3/s de la Dordogne cela doit avoisiner les 700 m3/s à Beaulieu.

La dordogne en crue

La dordogne en crue

La dordogne en crue

La dordogne en crue

Le parcours nokill est assez torrentueux aujourd’hui. Nymphe tungstène obligatoire…

La dordogne en crue

La dordogne en crue

Le haut du canal des Gabariers. Peu de canoës aujourd’hui.

La dordogne en crue

En remontant la vallée, les coups n’ont pas leur aspect habituel. Ici, le coup du Peyriget en rive gauche.

La dordogne en crue

Puis le radier de Feynerol pour ceux qui connaissent.

La dordogne en crue

Le camping du Saulou les pieds dans l’eau. C’est là où on a fait le meeting au mois de mai.

La dordogne en crue

La vue du pont de Monceau. Pas un seul rond malgré la présence de quelques plécos. Qui a dit que l’ombre du syndicat d’initiative gobait toujours?

La dordogne en crue

La dordogne en crue

Le village de Basteyroux sur la Maronne n’a pas été épargné.

La dordogne en crue

L’attraction touristique du moment : le barrage du Hautefage qui surverse. Cela lui arrive tous les trois ou quatre ans en général.

La dordogne en crue

La dordogne en crue

La Dordogne là plein bord. Cela fait tout drôle de voir l’eau si haute. C’est la première fois que je l’observe comme ça.

La dordogne en crue

La dordogne en crue

L’eau lèche les jardinières, mouille de nouvelles pierres. Pas de doute, elle monte.

La dordogne en crue

Un bref passage au barrage du Sablier me confirme que les évacuateurs de crue sont ouverts.

La dordogne en crue

Lors de mon passage vers 18 heures à Argentat, le débit était de l’ordre de 530 m3/s. La Dordogne commencait à arriver sur les quais. A 21 heures, elle a pris 40 cm et est le débit est passé à 671 m3/s.

Ce n’est pas tous les ans où le débit avoisine les 700 m3/s. Cela va lui faire du bien.

Pour suivre les débits, vous pouvez consulter le niveau de la Dordogne sur le site du ministère de l’écologie et du développement durable.

Fred

9 commentaires.

  1. merci fred pour ce reportage ;-))
    c’est clair que c’est une jolie petite crue mais la belle en a vue d’autres et ça va lui faire le plus grand bien je pense.
    ça va finir de laver le restant de vases en aval de tuilières.
    Ciao.

  2. Avec un tel débit les galets de la Dordogne vont migrer vers l’aval et il y a un risque de voir des frayères à ombre disparaitre car les galets de l’amont sont bloqués par les barrages. C’est ce qui c’est passé en 1999 pour le vieux Rhin où 7 hectares de frayères ont tout bonnement disparues du fait de la crue exceptionnelle, et il n’a toujours pas retrouver sa population d’ombres,espérons que cela ne se passe pas comme çà pour la Dordogne…

  3. Joli reportage, des images à archiver.. c’est trés impressionnant de voir une telle force ce propager.
    Merci pour ces photos Fred.. je pense donc faire l’ouverture au Saulou, sur le parking..;)
    Matt

  4. bonjour,
    quand je vois nos rivières dans la drôme! presque au plus bas. dans quelques semaines elles seront à sec si ça continue! envoyez nous de l’eau vite!!
    enfin il pleut un peu ces derniers temps mais ça va pas être suffisant : je crains le pire pour la fin du printemps, début de l’été..
    cet aprèm je monte à villard de lans (isère) : donc vallée de la bourne, je vais voir comment elle est!
    bonne journée à tous

  5. Salut Fred,
    De temps en temps c’est bien qu’une rivière rappel aux décideurs que ce n’est pas bien de construire dans des zones inondables.
    @+

  6. slt fred ,
    excellent se reportage photo sur le niveau de la dordogne sympa , sa me rappel les inondations de la laita dans le finister pour ce qui connaisse tout gamin ou il avait fallu l aide des pompiers et leurs zodiac pour rentrer a la maison :o)
    MDR ! stef ;o)

  7. Quel dommage EDF va subir une perte d’exploitation. Faut espérer que le barrage de mauzac va encaisser le choc 😉 CA serait dommage qu’il casse

  8. Ouhais, c’est pas souvent qu’on là voit comme ça la belle. Perso c’est là premiere fois et je viens de regarder les débits elle monte encore …
    Ca doit rouler du galet à certains endroits. Pour l’ouverture sur la belle, c’est comme un poil trop haut lol
    Et Fred, un petit tour en pontoon, oh c’est largement faisable, seul truc c’est qu’il faut éviter Beaulieu .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.